Colère

Je la sens qui vient
Je l’entends de loin
Elle est tapie dans un recoin
Faudrait pas faire trop le malin

Elle est là prête à éclater
Avis de tempête
Fureur plein la tête
Faudrait pas trop me pousser

Le voilà le grand ouragan
Et que souffle le grand vent…

Publicités
Cet article a été publié dans mes écrits.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s