douceur

Entrainée dans le tourbillon
Elle ruisselle de milles senteurs
Entrainée dans le tourbillon
Enfin elle n’a plus peur

Lavée par une pluie douce
Elle est devenue mousse
Caressée par le vent
Elle est devenue cerf-volant

Qui est le prince qui tient les fils de soie
Comment s’appelle cet émoi
Il résonne fort à son coeur
Comme un océan de douceur…

Publicités
Cet article a été publié dans mes écrits.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s