Le bel Yves

"C’est l’absence de monde qui fait mal. Le monde, lui on s’en arrange… Même s’il ravine et détruit les visages, il traverse nos vies pour que juste avant de mourir nous sachions prononcer le nom d’une étoile"

Publicités
Cet article a été publié dans petites phrases.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s