ardemment

ardemment, passionnément
prendre la vie à bras le corps
et essayer une fois encore
d’endiguer le torrent

avec arrogance
avec ferveur
emplir ses poumons des fragrances
de ce que l’on appelle bonheur

brassées de fleurs coupées
nonchalamment jetées à ton passage
corps délicatement pénétré
par d’heureux présages

Publicités
Cet article a été publié dans mes écrits.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour ardemment

  1. Jean-Michel dit :

    Et se perdre de mots, s’enivrer de présages Un torrent n’est pas né pour être un enfant sageJe poserai mes pas sur les pétales rosesMoi qui ne croyais plus en la métamorphose.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s