Errances

Au détour d’un carrefour, se dresse cette beauté indicible de Paris. Instantanés pris lors de mes errances dans le vent froid ; nez rougi, doigts engourdis, yeux larmoyants…


Cet article a été publié dans tout à trac, en vrac.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Errances

  1. Jean-Michel dit :

    Errances engourdiesTortueuses penséesEnlacement fatalSaint Martin le canalPetits pas rabougrisTrottinent dans Paris La grande capitaleAbsorbe mal mon malMais qu’ai je donc perdu Que je recherche tantL’ai je vraiment connu ?Ou était-ce en rêvant ?Je vois la grande dameQui a peut-être froidFroid dedans froid dehorsSi elle a un dedans Ce doit être son âmePetite je la regardeSi elle pouvait me direOu peut-être simplementMe donner un sourire…Corinne à la Tour Eiffel

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s