A de(ux)main(s), la vie

 A deux mains l’ai serrée si fort
je l’ai prise à bras le corps
Les bras m’en sont tombés, morts
le long du corps

A corps perdu
Suis entrée dans la danse
Dans le tourbillon intense
Et je n’ai pas su

Encore et encore
A mon corps défendant
Je résiste à chaque instant
A raison ou à tort…

Publicités
Cet article a été publié dans mes écrits.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour A de(ux)main(s), la vie

  1. brigitte dit :

    Pas facile de revenir sur ton blog ! Le chemin a changé et je ne retrouvais plus les cailloux que j’avais déjà semés. J’ai rgardé tes photos, superbe ! Je me souviens, il y a quelques années être allée au musée Rodin, et c’était magnifique. Rencontre aussi avec

  2. brigitte dit :

    avec Camille Claudel, une fée aux doigts de soie, puis avoir lu ce livre magnifique "la robe bleue" ou son attente du frère Paul qui la laisse finalement dans son asile une trnetaine d’années, je crois. Dur, d’être femme et artiste à cette époque et Rodin lui-même ne s’est pas grandi en l’abandonnant à son sort de chagrin.Voilà Corinne, la culture, y’a bien que ça qui tienne la route des neurones pour ne pas s’égarer dans la médiocrité. Et puis Matisse, tu t’es régalée les yeux et rempli ton sac d’émotions, chouette pour toi. A bientôt, bella. Baisers

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s