Izis

Quelques heures passées dans un des fleurons de la ville Lumière ; l’Hôtel de Ville pour une rencontre avec un artiste de l’instant figé, du quotidien des sans-logis, de la famille du cirque, de la rue.
Izis, le Lituanien resté à l’ombre des Doisneau et Cartier-Bresson,
magnifiques clichés de Colette, de Chagall et de Prévert, photographe et amoureux des mots.
Beau moment sucré…

Paris

Publicités
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Izis

  1. brigitte dit :

    Tu en vois des expos, Corinne ! A Paris, ce n’est pas ce qui manque. Ah ! ce bonheur pour cela d’être parisienne.Izis, je ne connais pas, mais il doit être un poète des rues populaires et des ptits cafés mythiques comme il y en a moins, il paraît, un rêveur des couleurs pour des clichés en noir et blanc. Cartier-Bresson, j’adore !

  2. C comme Corinne dit :

    C’est effectivement une chance dont j’essaie de profiter au maximum ! Prochaine expo Doisneau et la maison de Victor Hugo ! Et escapades -appareil photo en bandoulière – dans les rues… Du bonheur en perspective !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s