Archives mensuelles : avril 2010

Nager vers demain

C’est comme un souffle qui viendrait effleurer la surface calme de l’eau, vous savez ce trouble étrange des mots qui délissent… des horizons espérés mais inaccessibles. Le vent mauvais a soufflé si fort qu’il a fait de demain mon hier. … Lire la suite

Publié dans tout à trac, en vrac... | 1 commentaire

Douceurs

Quand le cœur se fendilleIl en sort un jus sucré comme un bonbonParfum framboise, couleur sanguine Quand la bouche s’entrouvreIl en sort une plainte douce comme la mousseParfum de l’autre, couleur rose aux joues

Publié dans mes écrits... | Laisser un commentaire

Combien de temps

Mais qu’en penser Toujours pas de décodeurPourquoi continuer à éloignerLes images couleur Noir et blancInoculé dans l’arc-en-ciel des penséesTenir encore combien de tempsEt pour quelle destinée S’user à quoi bon la cervelleLes yeux se délavent de trop chercherLes doigts s’écartèlentSur … Lire la suite

Publié dans mes écrits... | 3 commentaires

Demain

Demain, demainMot imprononçableIncommensurable chagrinEst-ce supportable ? Toucher du doigtl’irrémédiable absenceDu bout du nezNe plus sentir la fragrance Demain, admettre le silenceLes sourires effacésL’ardoise blancheLe présent devenu passé…

Publié dans mes écrits... | 1 commentaire

Dernier train

Dernier trainDernier voyageUn aller sans retourSans se retourner Effacement des visagesAimés, sans doute mal aimésDerniers messagesRestés sans réponse Horloge de la gareVoie de garageFaut-il s’oublierFaut-il apprendre à ne plus aimer…

Publié dans mes écrits... | 1 commentaire

soirée DVD

Soirée ciné avec "l’homme de chevet" de Alain Monne avec Christophe Lambert et Sophie Marceau. Beau film, très émouvant, une histoire d’amour ou de mort je ne sais pas , sur fond d’une Colombie magnifique. A voir…

Publié dans tout à trac, en vrac... | Laisser un commentaire

esquisse

Première esquisse hier soir tard…Des années d’envie sans jamais oser franchir le pas. Achat hier de papier, de fusains et je me lance, je saute, je plonge. Plaisir soudain de voir naître une silhouette comme j’aime. J’en avais tant rêvé…

Publié dans émotions | Laisser un commentaire