comme des lames

Les lames des patineurs
Ont lacéré nos cœurs

Arabesques dessinées sur la patinoire
Éraflures à fleur de nos vies
Laissées dans nos mémoires
Pour un impossible oubli…

Publicités
Cet article a été publié dans tout à trac, en vrac.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s