Les taiseux

Nuit couleur de l’absence,
Transparence de l’indifférence,
Il pleut des tombeaux de silence…
Publicités
Cet article a été publié dans tout à trac, en vrac.... Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Les taiseux

  1. Jean-Michel dit :

    Loin des plaines éventées et bordées de néantDes étendues liquides où les âmes se noientLoin des rues surpeuplées de souffrances béantesDes déserts grouillants où plus rien ne se voitLoin des ombres, loin du temps, loin des règles, il y a Une bulle de lumière née au fond de nos cœursUne piste magique où s’égarent nos pasUne nuance d’amour qui ressemble au bonheurEt tout au fond du ciel, aux confins de l’ivresseDans un souffle, une étreinte, une caresse, il y a Toi.27/07/98

  2. C comme Corinne dit :

    Tu as ce don sublime de suspendre le temps au-dessus de nos cœurs par des fils de soie couleur poésie, couleur arc-en-ciel…Tu es l’eau qui surgit dans le desert arride, tu es le vent qui vient sécher les larmes.Tu empli l’espace de myriades d’eclats magiques.Tu es la vie précieuse et douloureuse…

  3. Jean-Michel dit :

    Sens s’imprégnant d’encens pénétré dans les pierresDalles lisses de granit vieilles comme la TerreLa main de l’homme façonne pour défier même le tempsLe temps parfois pardonne puis efface doucement.Dentelles minérales qui montent presque au cielVitraux de milles teintes éclairant le soleilObscurité sereine comme le ventre d’une mèreLes hameçons des âmes virevoltent dans l’air.Chemins de croix images de ce que sont nos viesAucune foule ne regarde quand nos pieds sont meurtrisQuand les épines percent nos cœurs et nos frontsNotre Père nous aides tu dans ce silence profond ?Statues de Saintes si belles et presque désirablesAux visages si purs aux regards ineffablesOui la résurrection pour vous est une attenteMais pour ce vieux si triste, si laid, sa vie si lente ?Refuges de nos désirs d’être ensuite un peu plusQue des grains de poussière dans le vent si perdusLes églises donnent aux hommes de belles raisons de croirePierres nées de la Terre qu’effleurent nos mémoires.12/02/99

  4. Jean-Michel dit :

    Merci. Corinne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s